La Société Générale fait la courte échelle à ses salariés pour monter au capital

La Société Générale continue à faire la courte échelle à ses salariés pour les faire monter au capital. Après le plan de souscription d’actions qui leur a été proposé en mai, ils ont acquis un supplément de capital représentant 1,74 % des titres de la banque ce qui porte leur participation à 8,2% et leur permet de se prévaloir d’environ 13% des droits de vote. Le personnel reste donc le premier actionnaire de la banque.

Ce sont toujours les sommes très élevées versées sous forme d’intéressement, de participation et d’abondements  qui leur permettent de souscrire sans débourser de cash. Le dernier plan d’actionnariat salarié de mai 2009 a  ainsi permis à 59 000 d’entre eux de souscrire pour 291 M€ soit environ 5 000 € d’actions par personne, en direct ou grâce à des formules à effet de levier ( la dette finance l’acquisition).

A 27,09 € par action, le prix a semblé avantageux ( le cours est à 43€) mais il faut se souvenir qu’il n’y a pas eu que de bonnes affaires : en 2006, les salariés avaient souscrits à 115€ par action, en 2007 à 135,90€ et l’an dernier à 53,67 €. Perdants depuis trois ans, ils ont sans doute voulu “se refaire” cette année.

Publicités

A propos La Galette

Articles et brèves de passage sur la finance et la gouvernance.
Cet article, publié dans Banques, Gouvernance, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s