De la déflation à l’inflation

Vous vous souvenez peut-être des propos du co-fondateur de PIMCO qui soutenait il y a un an, que les économies occidentales allaient entrer dans une nouvelle ère qu’il appelait la « New norm ». Bill Gross affirmait face au scepticisme de ses collègues que la croissance annuelle ne serait plus désormais de l’ordre de 3 % comme avant la crise, mais plutôt de 1 ou 2 % et ce pour une longue période.

Celui qui voyait l’Amérique décliner et prédisait une forte inflation au cours des trois à cinq prochaines années, semble en passe de gagner au moins la première parie de son pari. Les derniers chiffres de la croissance américaine publiés vendredi comme les récentes déclarations du patron de la Fed sont en train de lui donner raison. Le PIB américain décélère. Il n’a progressé que de +2,4 % au 2ème trimestre 2010 moins bien que les + 2,7 % du 1er trimestre et les économistes sont maintenant persuadés qu’il faut réajuster la tendance, sachant que la seconde partie de l’année sera de toute façon moins faste que la première. Le PIB américain ne progresserait donc au mieux que de 2,5 % en 2010 contre 3,5 % prévus initialement. Et il est inutile de rappeler que pour l’Europe les chiffres de la croissance restent plus près de 1% que de 2%.

Quant à la deuxième partie de son pari qui consistait à prévoir de l’inflation, Bill Gross, aussi connu pour son goût de la philatélie que pour ses talents de gérant obligataire n’a peut-être pas dit son dernier mot. Outre-Atlantique, les prix évoluent sur un rythme de 0,9 % et on s’oriente maintenant vers un taux d’inflation nul en 2011, selon BNP Paribas. La faute aux surcapacités persistantes et à la hausse du dollar qui minimise les prix de importations.

Reste que de nombreux économistes pensent que les autorités américaines n’en resteront pas là, à la veille des élections de mi-mandat de novembre. Que les chiffres de l’emploi et les revenus des ménages publiés cette semaine continuent à se dégrader, et Ben Bernanke, le patron de la Fed ennemi public de la déflation, pourrait bien, selon eux, prendre des mesures pour faire pencher la balance dans l’autre sens.

Publicités

A propos La Galette

Articles et brèves de passage sur la finance et la gouvernance.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s